Facebook

Apostille à un accent grave

Il fallait que ce fût toi, chère Agnes Heller, ancienne élève et collaboratrice de György Lukacs, à ce titre haute figure de l’école philosophique de Budapest et géniale signataire de La théorie des besoins chez Marx – ayant, depuis plus d’un demi-siècle, entrepris de relire Marx à la lumière du capitalisme contemporain, donc élaboré une […]

Gravitas

L’Occident est-il prêt pour la démocratie ? Il y a quelque chose de jamais vu dans la perversité de la fausse conscience avec laquelle un geôlier feint d’approuver ce qu’il feint de considérer comme une révolution dans la tentative d’évasion d’un Goulag étendu à l’Afrique entière, dont ses garde-chiourmes verrouillent les enceintes au moyen de barbelés publicitaires […]

Sceptre et spectre (IV)

Comme citoyen de ce royaume nous posons la question : où est passé le Spectre ? Non sans nous permettre d’y signaler une triple absence inaperçue des caméras : celles de tout parti d’opposition, de toute presse d’opinion, de toute maison d’édition – dont ne demeure d’existence que fantomatique.

Sceptre et spectre (III)

Chacun put d’ailleurs, lors de la manifestation à Bruxelles le 23 janvier dernier, voir la foule trépigner en scandant son désir de se voir gouvernée par un chat de comic strip. Or il se fait qu’une semaine plus tôt dans la même ville une autre marche n’eut droit à aucune image télévisée. Elle ne commémorait […]

Pôle

(Avant lire Ajiaco) Au pôle extrême de l’édition vient paraît-il d’être publié un livre dont le tirage, et les ventes probables, feront coïncider le nombre des lecteurs et celui des locuteurs d’une langue. Si nul ouvrage en français n’avait encore bénéficié d’une diffusion de 200 millions d’exemplaires, un tel exploit proportionnel serait sur le point d’être […]

Sceptre et spectre (II)

L’Etat pourtant comme nul autre y fonctionne, garantissant la plus belle des prospérités planétaires : un patrimoine de mille milliards d’Euros – tant AVOIR OU NE PAS AVOIR y est la plus existentielle des questions. C’est à la première manifestation postmoderne de l’histoire qu’eut droit le village global dimanche dernier à Bruxelles.

Sceptre et spectre (I)

Comment les peuples du monde entier (de la Palestine à la Tunisie, d’Haïti à l’Afghanistan) ne seraient-ils pas solidaires de la Belgique en sa légitime exigence d’un gouvernement ? Toutes les colères universelles s’y sont coalisées dans la défense d’une valeur suprême : le Sceptre du Tocard.

Devinette

Après le terme de Leterme, après la note de Van De Lanotte va-t-il bientôt vider son sac Lamme Goedzak ?

Indignez-vous (III)

La grande presse, prompte à réagir aux phénomènes, s’empresse moins de creuser ce que Kant opposait auxdits phénomènes : leur noumène, ou essence. Ainsi toutes les gazettes saluent-elles sous l’angle de ses chiffres de vente l’ouvrage de Stephane Hessel, omettant d’en signaler la principale teneur : une critique de la « dictature des marchés financiers« .

Interchangeables (II)

Désormais ce sont les histrions qui fournissent leur matière aux élus du peuple. Ainsi Marc Herman, indifférent aux soupçons de démagogie, ne craint-il pas de qualifier par des mots comparables son programme électoral : « populaire, gentil, accessible et convivial ». Lequel recueillera les suffrages du citoyen sera dit par l’applaudimètre.

Interchangeables (I)

« Populaire, libéral, réformateur, francophone ». Par ces mots le comique Charles Michel, héritier d’une célèbre lignée d’humoristes, présente les grands thèmes de son prochain show à sketches. Il est loin le temps où les amuseurs publics s’inspiraient sur scène, pour leurs insolentes cabrioles verbales, des impairs commis par les personnalités politiques…

Meilleurs voeux

Karl Marx voyait le capitalisme comme un monde marchant sur sa tête. Comment une telle figure est-elle possible si ce monde a perdu la tête, à moins qu’il ne marche sur une tête qui a perdu son monde ? Un monde sans tête vaut-il mieux qu’une tête sans monde ? Avoir une tête en ce […]

Indignez-vous ! (II)

« Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie. Je vous souhaite à tous, à chacun d’entre vous, d’avoir votre motif d’indignation. C’est précieux. »

Indignez-vous ! (I)

Tel est le titre d’un libelle signé par Stéphane Hessel, ancien de la France libre, déporté à Buchenwald, corédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme en 1848, où se trouve rappelé que le Conseil de la Résistance avait des objectifs de libération débordant le cadre de la Seconde guerre mondiale…

Old deal (II)

Si l’on admet que cette mesure de l’administration Roosevelt, consécutive au krach boursier de 1929, répondait au new deal mondial de l’après-guerre, lui-même issu du new deal mondial ayant provoqué la Grande Boucherie, qui donc osera-t-il enfin proposer un old deal ?

Old deal (I)

Il n’est plus un expert en la chose financière qui n’en appelle à un « new deal mondial » supposé réparer les erreurs de ce new deal mondial que fut la financiarisation de l’économie lancée voici trente ans, laquelle contrevenait au new deal mondial imposé quarante ans plus tôt.

De l’ébouage idéologique (II)

C’est l’exercice auquel se livre Yvon Toussaint dans Le Soir d’aujourd’hui. Mais l’ébouage idéologique relève d’un art fort délicat lorsqu’on s’y adonne à partir d’une position trop en surplomb. Prétendre assainir le marais politique ne va pas sans sous-évaluer la capacité de nuisance d’une espèce par ailleurs célébrée sur deux pages : le D.S.K.

Bulles bis

La boucle est donc bouclée, clos le cercle médiatique. La circularité de la circulation marchande est autojustifiée par une réclame faisant éloge d’elle-même. Aussi la bulle du pape de cette église peut-elle édicter sans risque d’être contredite :  » Une oeuvre majeure, qui fait honneur à la littérature « … (B. Pivot)

Bulles

En kiosque, la couverture arrière d’une gazette pétille sur pleine page publicitaire de plusieurs dizaines de bulles exaltant les qualités du dernier Goncourt. L’univocité des opinions réclame une totale uniformité de parole, résumée par cette judicieuse appréciation de Libération : « Une pluie de louanges parfaitement méritée ».

Curée (IV)

On achève bien les ministres : que ne s’en était averti le jockey de la récente Contre-réforme, vendant au prix du picotin tel domaine de l’Etat à tel hippodrome ? D’un pur sang prend fin la course d’obstacles, non sans que lui soit adressé le coup de pied de l’ane.