Facebook

Hobbit : une revue de presse


2012-12-12le-hobbit-afficheSi Le Hobbit : un voyage inattendu était attendu par ses spectateurs, il l’était aussi par la presse, laquelle a accueilli ce film de manière globalement sévère. L’Humanité, qui n’est certainement pas un journal prêt à défendre ce genre de superproduction, souligne « l’aspect étiré et répétitif 
de ce premier épisode », tout en épinglant son défaut le plus rédhibitoire aux yeux du journal : « la laideur kitsch », ce kitsch qui est, comme le rappelle justement le critique des Inrocks, est une menace permanente pour le genre de l’heroic fantasy.

Pour éviter ce kitsch, Jackson a profité de ce qui avait déjà été une des forces de sa première trilogie, comme le remarque CineSeb dans le supplément culturel de L’Express : « la beauté des images. Gardons seulement le décor. Jackson détient un talent évident pour filmer et mettre en valeur son pays, la Nouvelle-Zélande. » Pour le reste, presque tous les journaux s’accordent pour dire que les effets 3D sont, au mieux, ratés, au pire, éprouvants à regarder. Seul Séguret, dans Libération, défend le metteur en scène : « La bonne nouvelle, c’est que, malgré sa durée, cet acte inaugural est moins ennuyeux et semble bien moins long que chacun des épisodes du Seigneur des anneaux. »

C’est que, comme le rappellent certains critiques, l’intention de Jackson était bien de faire un film pour les enfants, un conte comme Tolkien considérait son livre. Pour le site Critikat, Jackson aurait raté cette dimension, en restant trop proche de son adaptation des Anneaux ; mais de son côté, Noémie Luciani, dans Le Monde titré « il était une fois un hobbit, ou la naissance d’un conteur », affirme que Jackson a parfaitement réussi ce pari.

Quoi qu’il en soit, la presse est parfois comme une meute de chiens ; ils aboient, mais la caravane passe. Et c’est ce que la plupart des critiques avouent, à l’instar de L’humanité : « les fans, séduits d’avance par ce Hobbit dopé aux innovations techniques, attendent déjà la suite, programmée pour le 11 décembre 2013. » Ce dont témoigne d’ailleurs le fait que le numéro spécial hors série que le magazine spécialisé L’écran fantastique avait consacré au film de Jackson est d’ores et déjà épuisé.

Réagissez