Facebook

Le monde comme il reste, 70


Qu’on se le tienne pour dit…

Tant que, dans la langue allemande, le même mot, en l’occurrence Schuld, désignera à la fois la « dette » et la « faute », dès que le gouvernement grec voudra, comme la semaine dernière, redistribuer quelque argent pour les plus démunis (un treizième mois pour les retraités, par exemple), Wolfgang Schaüble, le ministre allemand des Finances hurlera sa colère et criera vengeance, au point d’indisposer parfois ses partenaires européens – qui finissent par baisser pavillon devant la puissance qu’il représente.

Car cet apôtre ne sait lire qu’une seule Bible…

Réagissez