Facebook

Le monde comme il s’en va, 11,8,4


Dans ce monde qui va vite et où il faut savoir slalomer pour rester dans le bon sillage, les professionnels ont manifestement un statut et des privilèges particuliers, comme dans le football :

« Il est precisé dans le contrat de Mario Balotelli (l’attaquant italien) à Liverpool que, s’il « se conduit de manière irréprochable, il touchera un million de livres (de plus). S’il n’est pas expulsé plus de trois fois pour des comportements violents, pour avoir craché sur un joueur ou toute autre personne, ou en utilisant un langage ou des gestes offensants et abusifs, la somme lui est due ».

 

Réagissez