Facebook

Le monde comme il s’en va, 62,2


Norbert Hofer, le candidat d’extrême-droite à l’élection présidentielle en Autriche de dimanche 4 décembre, a mené sa campagne en portant partout sur lui un revolver de marque Glock, estimant sans la moindre surprise que « l’augmentation du nombre d’armes possédées en Autriche est une réaction naturelle à la crise des migrants : dans des temps incertains, les gens essayent de se protéger… », a-t-il conclu, tout aussi « naturellement » on le suppose.

Si ce type est élu, il sera donc tout naturel d’employer les grands moyens et de renforcer les contrôles à l’entrée du Palais présidentiel, en le soumettant à une fouille corporelle en règle aux portiques ad hoc chaque fois qu’il voudrait y pénétrer. S’il faut lui confisquer son arme chaque jour, eh bien ce sera chaque jour !

 

 

Réagissez