Facebook

Le monde comme il s’en va, 69


Ban Ki-moon nous quitte…

L’ancien ministre sud-coréen des Affaires Etrangères va devenir, dans quelques jours, l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies. Dans ce qui peut être considéré comme un ultime message à la « communauté internationale », il a reconnu l’impuissance de l’organisation à arrêter les hostilités et à protéger les civils dans la deuxième ville de Syrie, déclarant notamment : « Il y a eu abondance de messages transmis au Conseil de Sécurité de l’ONU, sans résultat. L’histoire ne nous absoudra pas facilement »

Et probablement pas du tout…

Les malheureux habitants d’Alep, eux, éprouvent dans leur chair ce que Marivaux écrivait il y a longtemps déjà : « Nous qui sommes bornés en tout, comment le sommes-nous si peu quand il s’agit de souffrir ? »

Réagissez