Facebook

Le Mur mitoyen, Catherine Leroux, Alto (Canada)


1425989-gf

Dans certains romans, il arrive que l’on trouve des touches originales, des trouvailles un peu fantasques, des éléments qui sortent de l’ordinaire mais les choses s’arrête souvent là. Or dans Le mur mitoyen, non seulement il y a cette part d’inventivité et d’originalité – on est loin des autoroutes habituelles – mais il y a en outre un vrai travail d’écrivain, un réel talent de conteur qui nous font découvrir des chemins de traverses allant au cœur des choses. Derrière l’apparent vagabondage, tout est très construit.

En refermant le roman, on est sous le charme parce que malgré la poésie qui affleure à chaque page, on reste ancré dans le réel. Le mur mitoyen raconte au travers de différents points de vue une même grande obsession filiale, celle de vouloir à tout prix comprendre d’où l’on vient… Véritable coup de cœur pour ce roman choral !

Réagissez