Warning: fopen(/home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/wflogs/rules.php) [function.fopen]: failed to open stream: No such file or directory in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 325

Warning: flock() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 326

Warning: include(/home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/wflogs/rules.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 328

Warning: include() [function.include]: Failed opening '/home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/wflogs/rules.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php/lib/php') in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 328

Warning: flock() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 329

Warning: fclose(): supplied argument is not a valid stream resource in /home/www/3f967cd7e8191446857c481ed8c88f64/web/wordpress/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/waf.php on line 330
Blog à part » Meilleurs voeux
Facebook

Meilleurs voeux


Karl Marx voyait le capitalisme comme un monde marchant sur sa tête. Comment une telle figure est-elle possible si ce monde a perdu la tête, à moins qu’il ne marche sur une tête qui a perdu son monde ?
Un monde sans tête vaut-il mieux qu’une tête sans monde ? Avoir une tête en ce monde est-il davantage autorisé qu’avoir un monde en tête ?
Pour sans tête qu’il soit, le monde épargnera-t-il un peu cette année-ci nos têtes sans monde, lesquelles concevront-elles un autre monde – qui ne serait plus dépourvu de tête ?
Autant de questions à l’interdiction desquelles conspirent machines à décerveler & pompes à Phynance…
Que peut d’autre commanditer celles-ci qu’industries de l’insignifiant ? Qui d’autre peut servir celles-là que maîtres du néant ?
Que crée d’autre un monde sans tête que fantasmes de synthèse programmés par ses prothèses, quand une tête sans monde peut inventer des mondes à vous faire perdre la tête, voire imaginer un renversement du monde inversé !
Car peut-on appeler tête cela qui gouverne et produit les actuelles représentations du monde ?
Noblesse financière et clergé médiatique, d’avoir soumis à leur joug toutes les instances esthétiques, éthiques et politiques du monde, peuvent-ils encore nous faire croire qu’ils seraient guidés par une quelconque pensée ?
Peut-on appeler monde cela qui n’oppose plus à l’art et à la littérature que les formes brutales et sournoises de la censure ?
Guernica fait toujours scandale ; occultées sont les oeuvres-monde. Il n’y a guère poètes, savants et philosophes ne communiaient-ils pas dans la plus haute idée des missions de l’esprit ? De nos jours, agents de marketing et managers créatifs communiquent leurs concepts publicitaires. Quant aux prophéties des musiciens, que sont-elles devenues d’autre que matraquages militaires et bluettes où l’opérette a pris la place de l’opéra ?  
Sous les écrans du convenu Houellebecq, du convenable Vargas Llosa, du conventionnel d’Ormesson, qui peut savoir que les trois plus importants romans du dernier demi-siècle sont Le Fou d’Elsa d’Aragon, La Consagracion de la primavera d’Alejo Carpentier et Biblique des derniers gestes de Patrick Chamoiseau ? Comment quand où à qui le dire et se faire entendre ?
J’ai pris la liberté, dans un voyage au long cours, de tracer une cosmythologie donnant à voir le combat d’un aède ayant en tête un monde contre ce monde sans tête. Cet aède cosmythographe porte nom d’un titan bien connu pour porter le monde. Nombreuses – vous dit-il en guise de voeux – puissent être les têtes à créer un monde qui ne marcherait plus sur la tête, où machines et pompes ne dévoreraient plus les têtes sans monde !
 
Anatole Atlas, fin de l’année 2010 

Une réaction sur “Meilleurs voeux”

  1. Alix dit :

    Je trouve cela tellement bien écrit que je ne pouvais pas ne pas le signaler.

Réagissez