Bande dessinée: Marine Le Pen présidente de la République?


Cette bande dessinée tombe à pic au moment où le FN arrive en tête aux élections régionales en France. Pour son auteur, François Durpaire, comme pour Jacques Attali ou pour le socialiste Malek Boutih, la victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2017 est quasiment chose faite. Je m’interroge sur la nécessité et le but d’une pareille prédiction – qui ne relève d’ailleurs pas de l’uchronie, comme l’écrit l’historien dans sa préface, l’événement n’ayant pas encore eu lieu, mais de politique-fiction. Est-ce une manière de conjurer le pire ou de tirer une sonnette d’alarme? Mais alors ne faut-il pas être plus prudent (surtout dix-huit mois avant l’échéance) en rappelant que le danger existe plutôt que de faire croire que tout est plié d’avance et d’ainsi prendre le risque de démotiver l’électorat? Que la patronne du FN et ses sbires le proclament, c’est de bonne guerre. Mais que des personnalités qui redoutent cette expectative entonnent la même chanson pose question.




Posts récents

Voir tout