Big Bande

Oufti, Didgé ! Quelle semaine ! Sur la photo, tu assures, je le reconnais. Mais, faut avouer que t’es un peu figé. Genre le mec qui peut pas sourire parce que ses lèvres sont gercées. Faut te détendre, mon vieux ! Tiens, tu connais celle du fou qui repeint son plafond en bleu ? Quoi la lettre ouverte ? Ne te fais donc pas tant de soucis. Tu te demandes pourquoi elle était ouverte leur lettre ? Réfléchis, toi qui comptes tes sous toute la journée : l’envoyer en pli fermé était plus cher. Ca devrait te rassurer si tes ennemis en sont à mégotter sur le prix du timbre. A propos de timbré, écoute un peu l’histoire du fou qui repeint son plafond … Ouais, je sais, ils te l’ont salopé ton beau aime-mer. A propos de mer, s’ils sont déchaînés, on ne peut pas dire qu’ils appartiennent à la nouvelle vague… Louis Michel et Gérard Deprez, Seigneur Marie-Joseph ! Les deux amers. Souviens-toi de la célèbre sortie de Michel à Deprez : « Pas vous et pas ça ! » Voilà une réplique qui serait d’actualité ! Mais non, maintenant, ils s’agglutinent dans le même bateau, la même barquette plutôt. Et ils rament. Ils ne savent pas vers où mais ils rament. Et sans bouée. Ce qui rappelle l’histoire du fou… Virer la présidente du groupe au sénat, d’accord, ce n’était peut-être pas une idée brillante. Mais tu n’y es pour rien, non ? Tous tes sénateurs ont juré, croix de bois, croix de fer, que tu leur as rien ordonné, rien demandé, rien suggéré. Alors, pourquoi t’en faire ? Un sénateur, ne t’en fais pas. Les citoyens les croient sur parole comme les banquiers. Ce sont tes sénateurs qui se sont rendu compte tout seuls que leur présidente était nulle et paresseuse. Et qui l’ont virée. Les cons ! Ils avaient pas compris que c’est justement pour ça que tu l’avais nommée ! Pauvre Didgé, je comprends que la politique belge parfois te déçoit. La science belge pourrait peut-être te consoler. C’est un abbé carolo, Georges Lemaître qui est à l’origine de la fameuse théorie du big bang, qui explique que les galaxies fuient à des vitesses vertigineuses le noyau d’origine où elles se sont formées jadis. On constate au MR un phénomène parallèle : après le choc initial, qu’on appelle le Big Loulou, se sont formés des noyaux durs qui n’ont cessé de s’éloigner du centre. Si la galaxie Didgé a aggloméré une grande partie des masses pendant un temps, en vertu de la loi de l’expansion, elles poursuivent désormais leur route. Scientifiquement, ces étoiles ne peuvent pas revenir au noyau initial. Tant pis pour Big Loulou. Mais elles peuvent être attirés par un autre coin de l’univers. Il faut donc ne pas perdre de vue le ciel, mon cher Didgé, ce qui nous ramène à l’histoire du fou qui repeint son plafond.

#MR #Reynders

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de