Boris et François

Pour comprendre la manière dont le PS français gère aujourd’hui l’héritage de Mitterrand, rien de tel que Boris Vian ; après « J’irai cracher sur vos tombes », on a eu « Le Déserteur ». 30 ans après 1981 et à la veille d’un possible désastre électoral, ce serait plutôt : « Je voudrais pas crever ».

Posts récents

Voir tout