• alain

couvrez ce vaccin que je ne saurais avoir

Pour se faire vacciner, tapez 1, si vous préférez y’a qua Zeneca, tapez 2 bis ; pour spoutnik, tapez à la porte arrière ; pour un vaccin sans contestation, tapez aussi longtemps que vous voulez. Pour le vaccin Johnson & Johnson, faut un mot de passe (allez, je vous le donne : « Je dirais même plus »)…

Certains ont des amis qui les appellent à la fin de la journée lorsqu’il reste des doses non injectées dans l’un ou l’autre centre de vaccination. Il y a aussi des gens qui se prétendent membres d’associations dont les représentants sont prioritaires. Une petite lettre de recommandation et le tour est joué. Ce qui permet à des gens de vingt ou trente ans de ne pas bêtement attendre leur tour comme les autres et de perdre quelques semaines. On comprend leur impatience. Ils sont pressés de s’envoler pour des vacances à l’étranger. Alors qu’un octogénaire, pourquoi le piquer par priorité? Il a le temps. Il n’attend pas d’aller bronzer sur une plage exotique, si ?

Il faut de l’astuce, d’après ce qu’on me dit, pour décrocher une invitation à la piquouze. Une idée, se déguiser en vieillard. Facile : les maquilleuses de talent ne manquent pas. Elles se réjouiront de transformer un jeune homme en vieux birbe plutôt que de se tourner les pouces en déprimant devant les portes fermées des théâtres.

Mais l’apparence n’est que la première étape. Faut aussi modifier la date de naissance dans les bases de données. Une opération plus aventureuse. Mais, comme toujours en Belgique, avec un copain de copain, on doit y arriver. Une piste, un nom (ne le répétez pas) : Frank Robben, l’homme à tout faire (surtout le pire) dans la centralisation des données des habitants du royaume. Il vient de recevoir le prix du Big Brother de l’Année, décerné par Ministry of Privacy. Frank Robben est tout à la fois le concepteur des bases de données en matière de santé et de sécurité sociale, le patron de la gestion de tous ces fichiers, son propre contrôleur et son juge. Un petit mot (de préférence en néerlandais) et hop ! votre fiche se remodèle comme par magie. Et comme personne n’a le droit de regarder au-dessus de l’épaule de Big Brother Robben, s’il accepte de mélanger, de nettoyer et de vous sortir des données toutes propres, votre identité reflètera votre nouvelle apparence. Estampillé vieux. Et en route vers le centre de vaccination le plus proche. Reste encore le plus dur, vous inscrire par internet, tapez 1, puis 3, puis 17, puis 421, puis changez de langue après avoir changé d’apparence…

Si vous êtes convoqué à 10 h 26, préparez-vous à deux heures de file surtout si vous ne tenez pas sur vos quilles…

Et si vous n’avez pas d’ordinateur ? Vous n’existez pas. Dans ce cas, couvrez ce vaccin que vous ne saurez avoir…


www.berenboom.com


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

la fureur de vivre

Le gouvernement vivaldien a réussi à serrer les rangs de son équipe hétéroclite en fêtant la rentrée politique avec une décision audacieuse : la fin des maladies de longue durée. On le sait depuis la

rule, britannia!

Dans un de ses meilleurs sketches, Fernand Raynaud se met dans la peau d’un douanier qui n’aime pas les étrangers. Il ne cesse de harceler l’étranger qui s’est installé au village jusqu’à ce que lui e

et avec ca, emballage cadeau,

Dans le monde politique flamand, certains ne comprennent pas que les dirigeants wallons fassent la fine bouche devant la proposition de leur ministre-président d’accorder un prêt à la Wallonie pour ta