D’étranges magies


Il y a des univers qui nous semblent proprement extraordinaires, quasi surnaturels. Et qui pourtant sont de la plus grande trivialité, du plus absolu ordinaire. C’est le cas des nouvelles de Claire Keegan, qui nous plongent, pour la majorité d’entre elles, dans la vie et l’âme de paysans irlandais, au plus profond d’un pays rural, pétri de superstitions et d’habitudes toutes plus inhabituelles les unes que les autres à nos yeux. Et pourtant, on touche ici à ce qui fonde l’humanité la plus universelle, au-delà des particularismes : l’amour, la peur de la mort, les arrangements que nous devons tous faire avec la réalité, laquelle prend toujours un malin plaisir à contrecarrer nos désirs, fussent les plus modestes. Avec une écriture qui colle à son sujet, à la fois sensuelle et intime, Claire Keegan est à sa manière la continuatrice de Joyce et de ses “Dubliners”. Encore un magnifique choix de cette singulière éditrice qu’est Sabine Wespieser.