Du droit de dénigrer

A entendre la radio, le patron de Belgacom chercherait, en tenant des propos désobligeants sur son employeur, à se faire virer avec de belles indemnités. Quand un employé a le malheur de dénigrer son employeur, par exemple sur les réseaux sociaux, il reçoit illico son C4 pour faute grave. Maintenant, un parachute doré, cela peut aussi se mettre en torche.

Posts récents

Voir tout