En v’là du jazz, en v’là ! Et c’est du bon croyez-moi (air connu…) !


Ce bon jazz, c’est celui de « Talisman« , le dernier enregistrement du saxophoniste belge Fred Delplancq. Trois ans se sont écoulés depuis « Witches dance« , son précédent album, trois ans de rencontres, de voyages, de tournées, de réflexions, d’amitiés et d’amour, mais surtout le temps nécessaire pour composer tous les morceaux de ce nouveau petit bijou.

Au final, une musique forte, énergique, originale sans tomber dans l’extravagant ou l’inaudible. Pas de standards donc, mais du beau travail, de la prise de risque, venant d’un musicien qui a quelque chose à dire, une personnalité propre et qui ne se retient pas de l’exprimer.


Dix compositions autour d’un quartet dans l’air du temps : au piano, Vincent Bruyninckx, flamboyant et charismatique, volant fréquemment la vedette à Fred, un nom à retenir et à suivre, à la basse, un Sam Gerstmans bien en forme, et aux drums, Toon Van Dionant, ingénieux batteur, distillant un tempo et quelques solos originaux tout au long de « Talisman« .

Sans oublier, la présence exceptionnelle du trompettiste Jean-Paul Estiévenart, brillant comme toujours et dont la rencontre avec Fred sur le quatrième morceau met l’eau à la bouche, dans l’hypothétique attente d’un album commun.

Enfin, cet enregistrement ne sonnerait pas aussi bien, sans la présence chaleureuse du maître des lieux, dont le réel talent de compositeur et le son mélodieux, puissant, très « coltranien« , mais surtout sincère, ne font que confirmer tout le bien qu’on pensait de lui et surtout qu’il faudra continuer à penser Delplancq lorsqu’on évoquera le jazz belge et européen.

« Talisman » est donc un bel et bon album, totalement abouti, qui ne laissera que le moment d’une ou deux ballades, le temps de reprendre son souffle, avant de redémarrer dans le monde musical de Monsieur Delplancq.

 » En v’là du jazz, en v’là ! Et c’est du bon croyez-moi « .

Talisman sur Talisman-Music