Etre homosexuel sous Mussolini


Deux journalistes tournent un film sur un couturier de Salerne envoyé dans une île au large des Pouilles à la fin des années 1930. Ils vont chercher le vieil homme chez lui pour l’emmener sur l’île mais le vieil homme, devenu acariâtre, se montre peu coopérant. Alternant présent et passé, Luca de Santis et Sara Colaone racontent avec intelligence la vie recluse d’une poignée d’hommes contraint de recréer entre eux de nouveaux liens sociaux. Dans ce monde tantôt pacifique, tantôt violent, où l’humour fait parfois officie de soupape, de nouvelles amitiés se créent, comme celle qui va lier le héros à un jeune séminariste devenu la proie d’individus mal intentionnés.

Dans leur préface, les auteurs d’un livre paru en 2004 sur le même sujet rappellent que l’homophobie est restée longtemps ancrée en Italie et que, jusqu’à la fin des années 1980, la question n’a jamais été abordée, les victimes elles-mêmes s’abstenant de toute revendication. L’ouvrage se termine par l’interview d’un homosexuel arrêté en 1939 et ayant subi le confinement durant cette période.

Posts récents

Voir tout