Il faut

Hormis le fait que, aux Nations Unies à New York, Di Rupo s’est en somme exprimé comme le Montois de l’étape, en Belgique, la perspective des élections communales se rapproche dangereusement. Surtout à Anvers, bien entendu, où, paraît-il, le sort de la Belgique pourrait se jouer (sous les regards de la presse internationale), si De Wever se sert de sa victoire comme tremplin pour devenir Ministre-Président flamand en 2014, et reconfigurer le pays. Pourtant, à ce stade, il faut dire que c’est Patrick Janssens, le bourgmestre, qui a raison : l’intérêt du scrutin du 14 octobre pour Anvers est ce qui se passera pour la ville après les élections.

Posts récents

Voir tout