Il faut

Le projet de Bernard Arnault de devenir belge a révélé un étonnant trait d’époque : le singulier mode d’imposition d’ici (à titre d’exemple, aux Etats-Unis (pourtant pas exactement un pays où l’impôt a bonne presse), Romney, le candidat républicain, déclarant, pour 2009, 21,3 millions de dollars de revenus, a dû payer 3 millions de dollars d’impôts, soit 1/7 ; en Belgique, il n’aurait été taxé que sur 400.000 euros, comme chef d’entreprise et conférencier, et en aurait payé la moitié en impôts – mais rien sur les revenus du capital). Fort parlant : en ces matières, il ne faut pas déraison garder…

Posts récents

Voir tout