Il faut

«Sûrement dans le but d’intégrer les sans-papiers au reste de la société, le gouvernement espagnol a décidé de leur faire souscrire (à dater du 1er septembre) une sorte de mutuelle d’un montant de 710,40 par an (1.864,80 euros pour les plus de 65 ans), pour remplacer la « carte sanitaire » dont ils bénéficiaient. Outre le coup de canif porté au principe du système de santé publique, universelle et gratuite, il faut cependant s’interroger sur les chances de réussite d’une telle volonté, dans la mesure où un grand nombre d’espagnols ne peuvent eux-mêmes plus acquitter cette somme.

Posts récents

Voir tout