Il faut

La scission de BHV, spectre la vie politique belge, est donc votée : une fin sans tapage pour un feuilleton prolongé aux passions débridées sur une matière absconse : bref, l’épicentre déchiré d’un pays où rien n’est jamais vraiment pacifié. Et maintenant ? Il n’y aura  plus une telle chronique aux multiples rebondissements et aux péripéties toujours pareilles (la différence, c’est que le dénouement était chaque fois plus long à venir) ; en même temps, il ne faudra surtout pas rater l’épisode suivant, vers juin 2014, qui sera soit final, soit de trop…

Posts récents

Voir tout