Il faut

Les manipulations du Libor, le taux d’intérêt journalier des prêts interbancaires, et sur lequel est indexé un marché de contrats de dette de 450.000 milliards de dollars, montrent à nouveau l’incapacité des milieux financiers à amender leurs pratiques. Quelques têtes sont certes tombées à la banque Barclays de Londres. Mais de tels écarts servent à orienter les marchés en atténuant les risques : de sorte que ces sanctions paraissent bien limitées. Il faudrait réguler, imposer un degré de transparence sur la fixation du taux : mais ce n’est pas de ce côté qu’on pourrait attendre une collusion des banques…

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de