Il faut

Le 1er juillet, ce titre en une du Monde : Crise : l’Europe respire. Puis, comme c’était à prévoir en ces temps incertains, le 8 juillet, on repère cet article (bizarrement ?) en pages intérieures du même journal : les sombres prévisions de la Banque Centrale Européenne sur la croissance plombent les marchés et font replonger l’euro. C’est bien simple : soit il faudrait ne pas se souvenir des titres de la semaine précédente, soit il ne faut pas lire les articles de la semaine suivante…

Posts récents

Voir tout