Il faut

Comme pour Sarkozy l’autre jour, on reconnaitra aisément le personnage dont la statue a été présentée pendant trois jours au Palais Ferrajoli. Couché dans un cercueil, il porte un costume bleu nuit et une chemise bleue, et une cravate en bataille. L’une de ses mains est posée sur son livre-programme, et l’autre dans son pantalon déboutonné. Il arbore un sourire béat. Cette oeuvre des plasticiens Garullo et Ottocento est exposée en face du Palais Chigi, qui est… Mais il ne faut pas trop en dire, de crainte de raviver des souvenirs obscurs…

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de