Il faut

Revoilà le temps béni où Nicolas Sarkozy, certes dira toujours n’importe quoi, mais sans plus pouvoir se prévaloir de sa fonction. Candidat en 2007, il dialoguait sur la pédophilie avec Michel Onfray. D’abord, il en appelle au rôle de la culture. Onfray : « ce sont les circonstances qui fabriquent l’homme » ; Sarkozy : « Et le choix ? » Onfray maintient. Sarkozy rompt : « Oui, on naît pédophile ! » Conclusion du philosophe : « Trois paragraphes, trois arguments différents : la culture, la liberté individuelle, la nature. Une chose, une autre, et leur contraire ». Bon début : mais il faudra faire encore mieux cette fois…

Posts récents

Voir tout