Il faut

Le remède va rendre le malade agonisant, et au-delà. Car à quoi mènent ces mesures successives (draconiennes, pour faire couleur locale) d’austérité infligées à la Grèce ? Sinon à une limite physique où la survie individuelle empêchera que les comptes de l’Etat soient jamais renfloués par ses citoyens (le minimum vital est désormais à 480 euros par mois). Tout cela pour ramener (sans nouveau dérapage) le déficit de 160 à 120% du PIB en 2020 ! Il faut donc trouver autre chose – c’est le plus aléatoire, tant les pesanteurs idéologiques dominent, et enfoncent l’Union…

Posts récents

Voir tout