Il faut

doucement atténuer l’impact de cette révélation du Canard Enchaîné (22 juin), comme quoi, en plein Conseil des Ministres, Nicolas Sarkozy s’est mis à égrener l’œuvre complète de Robert Bresson. D’abord parce que Bresson n’a réalisé que douze films, de 1938 à 1983 ; puis parce qu’il en faudra davantage pour que l’agité démontre qu’il a vraiment « changé » et qu’il incarnerait soudain sa fonction.

Posts récents

Voir tout