Il faut

relever le courage insensé de Guy Béart, déclarant récemment que, si Pierre Perret dénonce la mise en cause dans un livre de ses relations avec Paul Léautaud, c’est qu’il « souffre de ne pas être parmi les grands de la chanson : Ferré, Ferrat, Brassens, Brel, Béart ». Non que Béart soit infatué : pourquoi toujours minimiser ce que l’on a fait ? Le tout est de ne pas se surestimer…

Posts récents

Voir tout