Il faut

vanter l’à-propos de Noursoultan Nazarbaïev, le président du Kazakhstan : en laissant se développer le projet de référendum proposé par ses partisans et qui prolongerait d’office et sans élections son mandat jusqu’en 2020 au moins (faisant ainsi économiser les coûts de scrutins aux résultats connus d’avance), il rassure les investisseurs étrangers, soucieux de stabilité dans l’exploitation des ressources du pays – et où lui-même prélève sa part.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de