Il faut

admirer la synchronisation : à l’heure où la Hongrie assure la présidence de l’Union, une nouvelle loi énonce que l’information dans ce pays doit être « objective ». Un Conseil pourra perquisitionner dans les rédactions et contraindre les journalistes à révéler leurs sources. Orban, Premier Ministre à la tête d’un empire de presse, va plus loin que Berlusconi : premier exemple de cette « démocratie schumpeterienne » dont on reparlera.

Posts récents

Voir tout