Il faut

plaindre ces milliardaires américains, désireux de payer plus d’impôts pour renflouer l’Etat fédéral en capilotade. Encore raté : le Congrès, à majorité républicaine, a au contraire prolongé leur réduction initiée par W., avec l’aval forcé d’Obama. Et c’est injuste, quand des capitaines d’industrie (Gates, Buffett, Zuckerberg) se font philanthropes et consacrent l’essentiel de leurs fortunes à créer des fondations, adoptant la posture la plus moderne actuellement disponible sur le marché.

Posts récents

Voir tout