Il faut

évidemment vérifier qu’Eric Cantona videra bien le jour dit tous ses comptes de par le monde (y compris en Irlande) ; et s’amuser de ce que la FEBELFIN s’offusque de cet appel, elle qui voudrait faire croire que les banquiers et leur système seraient rendus encore plus fragiles par les retraits des clients échaudés, plutôt que par leurs cyniques jongleries.

Posts récents

Voir tout