Il faut

prendre les paris : le patron de BP, fraîchement remercié (étrange formule) aura-t-il droit à une indemnité à la hauteur de son arrogance sans pareille ? Si oui, il l’acceptera : tant pis si son golden parachute est souillé par une fraction de pétrole qu’il aura contribué comme aucun autre à écouler. C’est la saison des tempêtes en Louisiane : cette «marée noire» (autre pari) sera-t-elle à présent déversée dans les rues ?

Posts récents

Voir tout