Il faut…

…relever la cohérence des marchés financiers. Vu l’ampleur des déficits, ils font plonger l’euro. L’UE garantit qu’elle les couvrira ? La monnaie replonge, vu les doutes sur la croissance future. Du coup, on va éponger les seuls déficits publics : car s’attaquer aux marchés ne saurait les «rassurer». Qui dit que tout cela est trop subtil ?

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à