Il faut

Il faudrait donc croire que ce qu’affirmait Lance Armstrong, comme quoi « il n’est pas possible de gagner le Tour de France sans se doper » ? Bien sûr, lui-même est un renégat, qui a souillé son sport et restera comme tel ; bien sûr, c’est une manière d’espérer atténuer sa propre faute, si tout le monde la commet. Mais qui n’y pense pas ? Qui n’émet pas de doutes sur les performances d’un Chris Froome, maillot jaune qui surclasse ses rivaux jusqu’au sommet du Mont Ventoux ?

Posts récents

Voir tout