Il faut

Edward Snowden, le « lanceur d’alerte », actuellement dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou, verrait sa demande d’asile être acceptée par le Venezuela. Mais comment y arriver ? Un chemin possible implique de faire escale à la Havane, puis de filer (c’est le mot) vers Caracas : le hic, c’est qu’il faudrait entrer dans l’espace aérien des Etats-Unis et de quelques-uns de ses alliés (Canada, Norvège, Suède). Il faut croire que la vérité est à ce prix : d’ailleurs, Hollywood aura du mal à faire une transposition au cinéma de cette histoire, pourtant dans ses cordes : ici le « héros » est un « traître »…

Posts récents

Voir tout