Il faut

Il faut mesurer la gravité de la situation en Egypte, suite à la destitution de Mohammed Morsi (pourtant élu démocratiquement) par l’armée, par le fait que, selon la presse, « les munitions épuisées, les partisans et les oppposants à l’ancien Président s’affrontent avec ce qu’ils trouvent en s’aveuglant à coup de lasers, ou en se jetant des feux d’artifice à la figure ». A ce point, aucune « réconciliation » ne semble plus possible, et plus aucune fête ne s’y tiendra avant longtemps…

Posts récents

Voir tout