Il faut

Maintenant que les ballons ronds ont arrêté de rouler (en attendant de retrouver le terrain dès 2014), il faudrait que Dilma Rousseff, la Présidente du Brésil, redescende dans la rue, comme elle le faisait dans les années de la dictature militaire (où déjà l’équipe nationale, emmenée par Pelé, était une sorte de vitrine du régime). Son manque complet de discernement sur les enjeux des manifestations quotidiennes (la précarité, le largage des jeunes, le coût – et le prix – de la survie) fait vraiment penser à du football-panique, où l’on renvoie le cuir au petit bonheur la chance – mais ici, il n’y a ni chance ni bonheur…

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de