Il faut

Le Président du Parti Sans-nous-ce-serait-pîre, Paul Magnette, persiste dans sa volonté de faire adopter un arrêté réglementant la mendicité à Charleroi, qui prévoit que la mendicité sera autorisée de manière tournante, le lundi dans le centre-ville et les autres jours ailleurs dans l’entité. Il faudra qu’il relise Dans la dèche à Paris et à Londres, écrit au début des années 30, où George Orwell, qui en a fait la cuisante expérience, explique qu’un règlement empêchait le vagabond de s’installer plus d’une nuit dans un centre d’hébergement, ce qui le contraignait à de harassants et absurdes déplacements quotidiens. Mais Magnette n’a-t-il pas déjà tout oublié ?

Posts récents

Voir tout