Il faut

La tombe aura dû patienter, mais il y est venu, comme tous les mortels. Il faut dire qu’il n’y entrera pas seul : avec le tas de secrets que le temps (94 ans) lui a fait accumuler, elle sera assurément très encombrée. Giulio Andreotti, pilier de la Démocratie Chrétienne et carrefour à lui seul de la vie politique italienne pendant plus de 60 ans, l’inoxydable » pour les plus modérés et « Belzébuth » pour les moins crédules, condamné en appel pour avoir commandité le meurtre d’un journaliste en 1979 (mais acquitté par la Cour de Cassation) a été plusieurs fois sauvé par la prescription pour ses liens supposés avec la mafia : bref, à la fois affranchi et archaïque…

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de