Il faut

Dans le monde radieux de la finance, il faut encore distinguer d’autres prédateurs, à côté desquels les banques traditionnelles, même dévoyées, ne sont que d’aimables, et surtout patients, suceurs de sang : les fonds spéculatifs. L’Argentine le sait bien, qui, s’étant déclarée unilatéralement en défaut sur sa dette, en décembre 2001, a obtenu de ses créanciers privés une décote sur leurs titres, allant jusqu’à 75%. Mais ces fonds vautours exigent leurs 100%, et un tribunal de New York leur a donné raison. Non seulement ces fonds poussent un pays dans le gouffre, mais ils sont les premiers en bas pour se payer sur les débris…

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de