Il faut

Au nom de quoi une économie (celle de Chypre) qui représente à peine 0,2% du PIB de la zone euro ne pourrait-elle pas aussi menacer la stabilité de celle-ci, et par extension celle des places boursières du monde entier, en créant un risque systémique par le manque de liquidité de ses banques ? Il faut même y voir une preuve ultime, même si apparemment paradoxale, d’intégration à un ensemble et à une globalité…

Posts récents

Voir tout