Il faut

Il serait surprenant (point trop n’en faut…) que le roi Juan Carlos d’Espagne diffuse un communiqué pour célébrer la mort d’Hugo Chavez, à qui il avait lancé, en novembre 2007,  un sonore « Por qué no te callas ? » – ce que d’aucuns, peu diplomates, avaient traduit par « Ta gueule ».  Mais voilà, depuis, le souverain chasseur d’éléphants a dû en rabattre, à cause de quelques affaires familiales peu reluisantes qui, certes, ne lui ont pas ôté le goût du plomb – mais cette fois du silence qui va avec…

Posts récents

Voir tout