Il faut

De plus en plus souvent, on lit, dans un journal, qu’un chômeur (en fin de droits, par exemple) a tenté de se suicider. Puis on nous dit que ses jours ne sont plus en danger. Mais justement, on est tenté de lire, sans qu’il faille y voir un lapsus ou un facile retournement, que, tout au contraire, ses jours sont plus que jamais en danger, vu la conjoncture structurelle (si l’on ose dire), économique, sociale, culturelle et politique, que l’on sait. D’où l’on peut conclure que, en réalité, c’est sans issue.

Posts récents

Voir tout