Il faut

Il faut s’associer au silence très éloquent des journaux sur l’erreur du FMI qui, selon un document interne, s’est trompé en négligeant l’impact psychologique des mesures d’austérité qu’il impose partout. Son modèle mathématique postule que les plans de rigueur contractent certes l’économie, mais que cet inconvénient est pallié à l’euro près par l’ampleur des efforts fournis. C’est tout le contraire : la crise a été violente, ce qui a effrayé les investisseurs et arrêté l’économie, rendant vains ces sacrifices meurtriers. Il est plus généreux de taire tout cela : sinon, on devrait conclure que ces experts sont déconnectés de la vie réelle, ce qui est évidemment impossible…

Posts récents

Voir tout