Il faut

Alors, comme ça, Tintin au Congo n’est pas raciste, selon la Cour d’Appel de Bruxelles, qui voit dans cet album « un humour candide et gentil ». Une niaiserie sournoise et odieuse serait plus adéquat. La Cour précise même que Hergé « ne pouvait avoir en 1930 le même état d’esprit que celui qui allait inspirer (…) la loi de 1981 (contre le racisme) ». Il a donc tout bonnement reproduit les préjugés de son époque, où il n’y avait de loi sur place que celle du colonisateur. On cautionne ainsi le fait qu’il ait eu cet état d’esprit-là, qui poursuivra son infecte carrière. Mais qu’est-ce qu’il leur faut…

Posts récents

Voir tout