Il faut

Le troisième homme (Juppé) renonce à s’embarquer dans cette « galère » (l’UMP ravagée par le choc des deux ambitions de Copé et Fillon) et en appelle à un quatrième (Sarkozy), seul capable à ses yeux de ramener le calme (on rêve…), qui lui-même (hypothèse) s’en lavera les mains et favorisera peut-être ainsi le recours à un ou une « non-alignés » (NKM ou Le Maire). Bref, un feuilleton. D’autant que, scission ou pas, il ne faut pas être devin pour discerner que, même si de l’eau (sale…) coulera sous les ponts d’ici là, le clan défait jouera contre l’autre dans la conquête du pouvoir en 2017.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de