Jef Neve et Patricia Barber

Offrez-vous l’extra ordinaire avec Nobody is illegal par le Jef neve Trio et Mythologies de Patricia Barber.


Patricia Barber et Jef Neve, deux noms, deux personnalités, deux univers, deux maîtres et deux artistes entiers, et surtout deux folies musicales à découvrir, pour mesurer combien l’ordinaire est fade quand l’extra-ordinaire est à portée d’oreilles.


Patricia Barber, l’américaine, la pianiste de bar de Chicago, la voix grave et étrange, le geste déterminé et appuyé sur le clavier. Un album “Mythologies”, un de ses meilleurs sans aucun doute, suite ininterrompue de ballades et de complaintes, de pièces asymétriques et colorées, d’explosion atomique de batteries, de basse électrique et toujours cette voix faisant littéralement l’amour avec le piano.

Mythologies pour se laisser tenter par la poésie et le talent de cette grande dame de la scène internationale du jazz.

En enregistrant “Nobody is illegal”, Jef Neve, le plus européen des pianistes belges, celui qui avait déjà tout d’un grand il y a encore deux albums, a définitivement accédé au cénacle des compositeurs et des artistes de renommée et de classe mondiale.

Un style et une écriture totalement personnels, de superbes morceaux teintés de finesse et de sensualité, laissant de façon intermittente la place aux compositions orgasmiques, dans lesquelles l’artiste semble exceller, de cet orgasme qui prend la tête, qui laisse les émotions sens dessus dessous et qui conduit vers une seule et unique envie, celle de crier encore et encore dans les dernières notes du morceau avec les cuivres et les musiciens.

Un bouquet final de feux d’artifices, une énergie croissante développée par le talentueux Jef, et ses complices, le batteur Teun Verbruggen et le bassiste Piet Verbist. Nobody is illegal, un pas de plus pour Jef Neve et une étape supplémentaire vers la notoriété pour un artiste généreux, inventif, perspicace, audacieux, et tout simplement hors norme.

Deux enregistrements détonants pour vivre tout simplement autre chose, pour découvrir, aimer et vibrer et se laisser aller, l’espace d’un album, à se croire aussi extra ordinaire.