L’EUROPE EN CHANTANT

La présidence tournante de l’Union européenne est un parfait symbole de la place de l’Europe dans notre vie. Que celui qui savait que l’Europe était dirigée depuis six mois par la république de Chypre, lève le doigt. Et que son président était communiste – le seul chef d’état communiste du continent ? Seuls les Russes l’avaient remarqué et ils n’en croyaient pas leurs yeux. Rassurons-les, Chypre n’a pas profité de son passage à la tête de l’Union pour opérer le transfert de la dépouille de Lénine – dont le Kremlin ne sait plus que faire- dans le hall de la gare du Quartier-Léopold, en échange de la momie de Gérard Depardieu. Les Chypriotes ont eu tort. Une lacune de plus dans la communication des autorités européennes. Vous imaginez ce qui se serait passé s’ils avaient acheté cet extraordinaire symbole ? Une grandiose cérémonie. Une épouvantable polémique. Au moins, les Chypriotes auraient laissé une trace de leur passage par Bruxelles. Mais non, frileux comme les autres… Quel est le bilan de six mois d’Europe communiste ? Les prolétaires sont restés sur leur faim. Ils se pressent de plus en plus nombreux aux restos du cœur et autres lieux charitables. Et personne n’a songé à chanter l’Internationale depuis longtemps. Au contraire, les courants nationalistes n’ont jamais été aussi forts, aussi arrogants et aussi inquiétants sur tout le continent, quoiqu’en pensent certains esprits facétieux en Flandre. Chypre repartie dans son île – restée aussi divisée que l’Europe et aussi tentée qu’elle par la dislocation -, l’arrivée des Irlandais dans le fauteuil présidentiel nous donne un peu d’espoir et nous redonne foi(e) dans l’Europe : avec eux, il n’y a peu de risque qu’elle soit mise en bière. Même si leur passage aux affaires risque de déstabiliser un peu plus encore le régime des pensions dans nos pays, du moins s’ils ont soif d’imposer aux autres Européens leur remède favori. Car, comme le disait déjà Rabelais : « Il y a plus de vieux ivrognes que de vieux médecins »… Si les Irlandais ont beaucoup à nous apporter, question petite mousse, ils auront peut-être un peu à apprendre de certains pays continentaux question respect du droit des femmes, eux qui sont les derniers à avoir adopté une loi sur l’avortement. Une législation récente qui reste pourtant la plus restrictive d’Europe (et qu’on ne peut comparer qu’à la situation de la Pologne, condamnée il y a quelques semaines par la cour européenne des droits de l’homme). Allez les filles ! 2013 appartient aux dames : plombières polonaises, amazones irlandaises, hockeyeuses belges, reines hollandaises ! Pussy riots de toute l’Europe, unissez-vous !

www.berenboom.com

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de