L’increvable Vian


À en croire les bêtises de Sartre dans Qu’est-ce que la littérature ?, plus personne aujourd’hui ne devrait lire Boris Vian (ni d’ailleurs Jean-Paul Sartre ou Jean-Sol Partre). Et pourtant, voilà une œuvre « morte » qui vit plus que jamais ! Les rééditions se multiplient et l’on s’aperçoit que l’œuvre de Vian compte parmi les plus riches du XXe siècle. Parmi cette œuvre, L’écume des jours reste un chef-d’œuvre de tendresse, d’invention et d’ironie. Un des plus beaux romans d’amour, dit-on, de ce siècle, avec Belle du Seigneur d’Albert Cohen. Le voilà son tour en livre audio, dans la collection AudioLib, qui multiplie d’ailleurs les titres de Vian. Une lecture agrémentée de brefs passages de jazz, ce qui s’imposait pour Vian. Arthur, dix ans bientôt, adore et rit beaucoup. Personnellement, je ne suis pas convaincu que la voix essoufflée et syncopée d’Arthur H soit la meilleure, mais on se laisse prendre par la grâce et la force d’un texte qui n’a pas pris une ride.

#BorisVian #livreaudio