L’urgence d’une opération « Logis d’Hiver » chez nous

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

2 décembre 2010. Les images quotidiennes de sans-abri et de réfugiés, qui doivent braver les rigoureuses nuits d’hiver dans la neige et le froid glacial, font prendre conscience qu’il est urgent de faire quelque chose pour soulager cette crise humanitaire aiguë. La défense met bien des lieux d’accueil et des lits à la disposition de ces personnes mais, tout comme l’an passé, le transport des nécessiteux constitue la pierre d’achoppement.

Le ministre de la Défense De Crem est d’avis que la fonction des forces armées belges est d’opérer à l’étranger et que la Défense n’a pas les moyens de s’occuper du transport. Quelques anciens militaires, qui ont pris part à des opérations humanitaires belges, contestent cet avis et lancent un appel au ministre pour donner une priorité immédiate à l’aspect humanitaire. Selon eux, il s’agit là d’une chance exceptionnelle pour donner de la défense une image positive aupès du public.

L’armée dispose des moyens de transport et des chauffeurs. Dans une situation de besoin comme nous la connaissons actuellement, c’est, pour l’autorité fédérale, la solution la plus rapide, la plus efficace et la moins onéreuse à mettre en oeuvre.

Dans une situation d’urgence, les considérations politiciennes ou administratrives ne peuvent constituer une barrière. L’aide à la Nation est un accomplissement concret du sens des responsabilités et un préoccupation première de l’action humanitaire. Ceci a toujours fait partie de la politique de la Défense et cela doit le rester, déclare Pierre Therie, ancien commandant de l’opération “Logis d’hiver” :  “Le ministre De Crem a une chance exceptionnelle de présenter la Défense de manière positive. Dans le passé, les militaires belges ont plusieurs fois pris part à des opérations militaires à l’étranger. Maintenant le concept d’aide à la nation peut à nouveau être réalisé concrètement.”

L’opération “Logis d’hiver” fut la première opération humantaire d’envergure à l’étranger à être réalisée par des militaires belges. De septembre à décembre 1992, des soldats du 11e génie de Burcht et du 4e de Amay ont construit en Croatie des lieux d’accueil de qualité. C’est ainsi que 2 600 femmes, enfants et personnes âgées bosniaques ont pu passer les mois d’hiver dans de bonnes conditions. Coût de cette opération : 1,25 million d’euros. A l’heure actuelle, une partie de cette structure d’accueil d’urgence est toujours utilisée pour loger des enfants de divers pays.

Contact*:

Kol. b.d. Pierre Therie, tel. 0478 872 683

ou Yves Panneels, tel. 0498 522 322

Les 2 ont participé en 1992 à l’opération « Logis d’hiver », l’un comme commandant du détachement, l’autre comme milicien.

#accueil #Sanspapier

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de